Rabat interchangeable Lassig Messenger Bag Casual Colored olive vert X9Zi7usk

SKU-201757-90527437
Rabat interchangeable Lassig Messenger Bag Casual Colored olive vert X9Zi7usk
Rabat interchangeable Lassig Messenger Bag Casual Colored olive vert
    Français
Accès rapide Quiksilver Portefeuille The Everydaily Gris Chiné tmsxbQlIi
Mioy Élégant Sac à Bandoulière en Cuir Pour Homme Sacoche Petit Sac à Épaule Retro Sac de Messager Mini Business Sac à main marron LDiOstT
FR
Growth Hacking Valise rigide Snowball Bohème 67 cm Violet LR4Afz
Maxence Rose
9 juin 2017
7 commentaires
3 minute(s) de lecture
Like Love Haha Wow Sad Angry

LinkedIn est le réseau social qu’il ne faut pas négliger quand on cherche un travail, les chasseurs de têtes y sont présent et il est très facile de trouver un emploi, et rapidement !

LinkedIn

LinkedIn est un réseau social professionnel en ligne créé en 2003 à Mountain View en Californie. Lesite revendique plus de 500 millions de membres (400 millions en 2015) selon Blog du Modérateur .

Nous allons voir à travers cet article, comment automatiser l’ajout de contacts sur le réseau social professionnel. Pour cela, nous allons utiliser un “script” et une extension ( plugin ) que vous devrez installé sur votre navigateur Internet ( ici, Chrome ).

Avec cette astuce, je suis passé de 250 à 9000 contacts en 2 mois et demi, en l’utilisant régulièrement. Si vous utilisez cette technique tous les jours pendant un mois, vous pourrez facilement passer la barre des 15K contacts !

L’astuce consiste donc à utiliser un “script” d’automatisation à ajouter dans votre navigateur Web qui ajoutera tous les contacts que LinkedIn vous propose. Ensuite, il suffira d’utiliser une autre commande pour effacer les contacts qui ne vous ont pas encore accepté. En effet, LinkedIn autorise l’ajout de 3000 contacts simultanés uniquement, et si plus personne vous accepte, le compteur restera bloqué et vous ne pourrez plus ajouter qui que ce soit.

En général, les approbations d’invitations sont faites sous 10 à 20 minutes ( c’est assez instantané, les utilisateurs sont très réactifs ), au-delà, le contact aura moins de chance de vous accepter.

Installation de l’extension

Pour utiliser notre “script”, nous allons devoir installer une extension, rendez-vous sur le Web Store de Google Chrome et Gerard Darel Sac 24 GD en Cuir Caramel gG64JtuhsT
.

Web Store Google Chrome

Une fois que l’extension est installée dans votre navigateur, rendez-vous sur Dissa® S714 Jaune femme Sacs portés mainSacs bandoulièreSacs portés épaule31x22x15BxHxT nEkda1Dgs
et cliquez sur le bouton vert « Installer ce script ».

Une fois que vous avez ajouté le “script” dans l’extension, cette étape est terminée.

Pour utiliser le “script” que vous venez d’installer, il suffit de vous rendre sur LinkedIn sur la page “Réseau” : Millet Mount Shasta 5510 Sky Diver/estate Bl 2018 Taille Unique Bleu 7WCUlkup
. Le paramètre “BotMe=true” ajouté à l’URL est obligatoire si vous voulez activer l’automatisation.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus ainsi que des services adaptés à vos centres d'intérêts et pour nous permettre de mesurer l'audience. En savoir plus / Paramètres

Sac à main femme Gris Lucie cabas zLn2i7T
La Boutique
annonce

Se connecter

Rechercher

Nous suivre
Mulhouse 27°C / 11°C

Prévisions à 5 jours

Mort de Naomi Musenga : la procédure "pas conforme", le responsable du Samu démissionne A la Une Sac Dhydratation Oxsitis Pulse 7x W Running BydFciM
mardi 26 juin 2018

La procédure appliquée par le Samu de Strasbourg lors de la prise en charge de Naomi Musenga, 22 ans, décédée fin décembre, victime d’un infarctus après avoir appelé les secours en vain, n'était "pas conforme".

Le 20/06/2018 16:36 par AFP , actualisé le 21/06/2018 à 09:11 Vu 9907 fois

"La procédure de régulation" générale établie par le Samu de Strasbourg n’était "pas conforme aux recommandations de bonnes pratiques et source de risque pour les patients" , selon LIVAN® sac de voyage travel 67 X 53 X 23cm Porté épaule avantbras ou bandoulière 100 cuir de vachette neuf MARRON CLAIR z6OyYZ5cJF
(Igas) mise en ligne ce mercredi et réalisée après le décès fin décembre de Naomi Musenga.

Des réponses "non adaptées"

Les réponses "non adaptées de l’assistante de régulation médicale", qui n’avait pas pris l’appel de la jeune femme au sérieux, sont aussi mises en cause par l’Inspection générale des affaires sociales, car elles ont "conduit à un retard global de prise en charge de près de 2h20".

"Alors que tout appel à caractère médical devrait être "régulé" par un médecin, la procédure en vigueur au Samu de Strasbourg permettait aux assistants de régulation médicale, dans certains cas, de traiter seuls ce type d’appels", notamment dans les cas où l’ARM jugeait qu’il n’y avait pas d’urgence vitale "avérée ou potentielle ou de besoin de réponse médicale immédiate", observent les inspecteurs de l’Igas dans ce rapport.

L'appel aurait dû être transféré à un médecin

"Ainsi, il pouvait être proposé à l’appelant de composer lui-même le numéro d’un médecin pendant la journée" dans certains cas, ce qui n’est ni "conforme aux recommandations de bonnes pratiques de la Haute autorité de Santé", ni "au référentiel de la Société française de médecine d’urgence", relève la mission.

Les procédures en vigueur "soulignaient néanmoins la nécessité de transférer l’appel à un médecin régulateur de l’aide médicale d’urgence, par exemple dans le cas d’une douleur abdominale", ce qui "n’a pas été fait" par l’opératrice, pointent aussi les inspecteurs, notant son "ton moqueur" et "dur".

Ainsi, "le non respect de la procédure interne de régulation" par l’opératrice, "à deux reprises, a conduit à un retard de prise en charge adaptée de 2h19" mais "seule une expertise clinique permettrait de mesurer la perte de chance" de survie "afférente à ce délai", indiquent-ils.

La chronologie des faits

Le 29 décembre 2017, Naomi Musenga est mise en relation une première fois avec le Samu à 11h28, "après avoir échangé avec l’opératrice" des pompiers, et ce transfert d’appel "se fait sur un ton moqueur", note l’Igas.

L’assistante de régulation médicale "emploie un ton dur, intimidant et déplacé face à des demandes d’aide réitérées" et ne transfère pas l’appel à un médecin, "bien que deux médecins soient présents". Elle ne pose alors "aucune question permettant d’éclairer l’état clinique de la patiente" et conseille plusieurs fois à la jeune femme d’appeler SOS Médecins, bien qu’elle ait dit "explicitement qu’elle n’était pas en mesure de le faire", détaillent les inspecteurs.

"Le ton employé (...) et les propos tenus sont particulièrement choquants" d’autant qu’ils s’adressent «à une personne qui exprime une grande souffrance, allant même jusqu’à évoquer sa mort prochaine», insiste l’inspection.

Un proche de Naomi Musenga rappelle le Samu à 12h32, mais "ne mentionne pas l’appel antérieur et appelle d’un autre téléphone, ce qui empêche le rapprochement immédiat des deux appels". "De manière similaire au premier appel", la même assistante de régulation conseille d’appeler SOS médecins et ne recherche pas "les informations qui auraient permis de préciser l’état clinique de la patiente", bien que le ton soit plus approprié.à 13h47, "une autre assistante de régulation médicale reçoit un appel de SOS Médecins et le transfère au médecin régulateur" déclenchant ainsi l’envoi du service mobile de réanimation, qui arrivera sur place à 13h58, précise le rapport.

Mais l’assistante de régulation du Samu n’est pas la seule à être épinglée. Le transfert de l’appel entre l’opératrice des pompiers et sa collègue du Samu s’était déjà "fait sur un ton moqueur", relève encore l’Igas.

Face à cette situation, les inspecteurs ont appelé les HUS à élaborer "sans délai" un "plan d’action" que le directeur de l’établissement s’est engagé à mettre en oeuvre "complètement".Dans un communiqué commun, quatre syndicats d’urgentistes ont constaté que les nombreuses recommandations de l’Igas "sont en parfait accord" avec les leurs.

Le responsable du Samu démissionne

Après la publication du rapport de l’Igas sur les conditions du décès de Naomi Musenga, la direction des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg (HUS) indique que les HUS "s’engagent à mettre en œuvre sans délai et dans leur intégralité les recommandations formulées par l’Inspection Générale des Affaires sociales".

Selon le communiqué, des mesures ont déjà été prises: "Une procédure disciplinaire à l’encontre de l’Assistante de régulation médicale ayant réceptionné l’appel, et faisant l’objet d’une suspension à titre conservatoire depuis le 9 mai 2018. La démission du responsable de service du Samu est acceptée par la Direction générale. L’établissement engage immédiatement l’élaboration d’un plan d’action visant à optimiser la qualité de la régulation en incluant notamment une analyse organisationnelle. Les autres recommandations du rapport seront mises en œuvre dans les jours à venir".

"Cette demande de démission a été déposée spontanément au début de l’enquête, début mai, et a été acceptée, puisque c’est une des préconisations du rapport de l’inspection générale" (Igas), a indiqué Christophe Gautier, directeur des HUS.

Ce médecin travaillait de longue date pour les HUS.

"Les conditions de transmission de la bande (de l’appel de Naomi Musenga au Samu à la famille de la jeune femme) n’ont pas été conformes à la procédure et cela a abouti à la demande de démission de responsable du service", a expliqué Christophe Gautier.

"Toutes les préconisations de l’Igas seront déclinées dans les jours et les semaines qui viennent", a-t-il enfin assuré.

A la Une Faits divers France-Monde Fil Info Alsace Jérôme Dreyfuss Sac Rémi en Cuir de Chèvre Disco h8gtk02

Les plus

Le GNL
A- A A+

Qu'est-ce qu'un terminal méthanier ?

Un terminal méthanier est une installation permettant de regazéifier du gaz naturel liquéfié (GNL) transporté par voie maritime par les expéditeurs depuis les zones de production.

Un terminal classique a quatre fonctions :

Arrivé au terminal, le navire méthanier (bateau de 200 à 350 m de long) est amarré au quai de déchargement. Des bras articulés viennent se brancher sur les cuves du méthanier, pour permettre le déchargement de la cargaison et le transport du GNL vers les réservoirs.Le GNL passe dans des canalisations conçues pour résister aux très basses températures (- 160 °C). Cette opération dure moins de 12 heures. Un volume de gaz d'évaporation est renvoyé des réservoirs vers le méthanier pour maintenir la pression de ses cuves.

Le GNL est stocké dans des réservoirs cryogéniques (conçus pour les très basses températures) capables de résister à une température de - 160 °C pour le conserver à l'état liquide. L'enveloppe extérieure des réservoirs est en béton armé précontraint ou en acier. Leur isolation permet de limiter les évaporations.Malgré la qualité de l'isolant, il y a de faibles entrées de chaleur dans les équipements contenant du GNL. Cela conduit à une légère évaporation du produit. Ces gaz d'évaporation sont récupérés pour être par la suite réincorporés dans le GNL, grâce aux compresseurs de gaz d'évaporation et au recondenseur. Ce recyclage des évaporations permet d'avoir un terminal n'émettant aucun rejet de gaz naturel en fonctionnement normal.Lors des périodes de maintenance, les gaz d'évaporation ne peuvent plus être récupérés et sont brûlés par la torche. Il est préférable de brûler le méthane plutôt que de le libérer dans l'atmosphère (moins de contribution à l'effet de serre).

Le GNL est ensuite prélevé dans le réservoir, mis sous pression puis regazéifié grâce à des échangeurs.Chaque réservoir est en effet équipé de pompes immergées qui assurent le transfert du GNL vers des pompes haute pression. Le GNL mis en pression, à environ 80 fois la pression atmosphérique, est alors vaporisé dans des regazéifieurs.Plusieurs technologies sont utilisées sur les terminaux exploités par Elengy :

Revenu à l'état gazeux, le gaz naturel subit différents traitements et mesures. Avant son émission sur le réseau de transport national ( GRTgaz ), le gaz naturel, qui est inodore, est artificiellement odorisé avec une infime quantité de tétrahydrothiophène (THT), qui confère au gaz cette odeur caractéristique connue de tous. Une mesure de sécurité efficace pour que chacun puisse détecter toute fuite de gaz grâce à son odorat.

La sécurité, priorité n°1 pour Elengy

En 50 ans d'exploitation, Elengy n'a eu aucun accident industriel majeur sur ses sites. Depuis son existence, Elengy a ainsi assuré le déchargement en toute sécurité de plus de 9 000 méthaniers sur l'ensemble de ses sites. Le risque d'explosion sur un terminal méthanier est minime car il ne peut se produire que si les trois facteurs suivants son réunis simultanément :

Sur les terminaux méthaniers d'Elengy, toutes les mesures de sécurité sont prises pour que ces 3 éléments ne soient pas simultanément réunis. Depuis 2009, Elengy est certifié niveau 7 du référentiel de l'ISRS 8© de DNV GL, qui récompense la performance de haut niveau de ses terminaux notamment en terme de management des risques et à la sécurité industrielle, dont la conformité à la Directive européenne Seveso.

1. Le GNL est transféré du navire méthanier au terminal méthanier.

2. Le GNL est réceptionné dans le réservoir.

3. Le GNL est transféré du réservoir au regazéifieur.

4. La température extérieure transforme une petite partie du GNL en gaz d'évaporation.

5. Les évaporations sont transformées en GNL par apport de froid dans le recondenseur.

6. Le gaz est transformé de l'état liquide à l'état gazeux.

7. Enfin, il est compté, odorisé et émis sur le réseau de gaz naturel.

8. Il peut être aussi transporté par camions-citernes pour les industriels non raccordés au réseau.

9. Organe de sécurité relié aux équipements du site. Lors des périodes de maintenance, les gaz d'évaporation ne peuvent plus être récupérés et sont brûlés par la torche. Il est préférable de brûler le méthane plutôt que de le libérer dans l'atmosphère (moins de contribution à l'effet de serre).

GNL : Le gaz naturel liquéfié (GNL) est du gaz naturel rendu liquide par refroidissement à moins 160°C. Pour une même quantité de gaz naturel, le volume du GNL est environ 600 fois inférieur à celui de son état gazeux. Le transport du gaz naturel sous forme liquide à pression atmosphérique permet aux navires d'acheminer des quantités importantes d'énergie : un moyen de transport ef?cace et compétitif pour diversifier les sources et les routes d'approvisionnement et accéder à des réserves de gaz éloignées.

Elengy adapte en permanence sa gamme de services afin de répondre aux besoins de ses clients et à l'évolution du marché du GNL.

Navigation de recherche

Taille de la police

Sac sport polochon Calvin Klein Matthew Ivy vert 8bfu4V9
. Réinitialiser . Diminuer

Vous êtes ici : Accueil National 57è anniversaire des Forces armées congolaises et de la Gendarmerie nationale : L’organisation et la discipline comme moyens d’accomplissement du service
L’Équipe de la Semaine Africaine

Le personnel de l’armée de l’air pendant le défilé

Diverses activités ont été organisées à Brazzaville, en présence du ministre de la Défense nationale Charles-Richard Mondjo, du général de division Guy-Blanchard Okoi, chef d’Etat-major général des FAC, du général de brigade Paul-Victor Moigny, commandant de la Gendarmerie nationale, et d’autres personnalités politico-militaires et civiles. On y a aussi noté la présence de délégations de Guinée et du Sénégal ayant participé au Cambasket.

Le point culminant des activités a été la parade des troupes d’honneur, celles de la garnison de Brazzaville et des policiers, dans l’enceinte du ministère de la Défense nationale devant le ministre Mondjo et son collègue de l’intérieur Raymond Zéphirin Mboulou. Peu auparavant, un échantillon de treize militaires et personnels civils de la défense a été décoré dans divers ordres. Parmi eux, le capitaine de vaisseau René Nganongo, chef d’Etat-major de la Marine nationale et le Président de l’OSMA, le colonel David Kabré. Les drapeaux des FAC, de la Gendarmerie nationale et de la Police ont également été décorés. L’autre volet important, c’est le message prononcé la veille par le ministre Charles-Richard Mondjo au cours duquel il a réaffirmé l’engagement des FAC et de la GN à accomplir leurs missions régaliennes, et rendu hommage aux valeureux soldats morts en mission, mais aussi aux blessés. «Cette belle célébration ne doit pas nous faire oublier le prix en vies humaines payé par nos valeureux soldats dans l’accomplissement de leurs missions. Ils ont servi la patrie jusqu’au sacrifice suprême. Leur engagement est et restera à jamais un exemple et une lumière pour la postérité ». Le ministre Mondjo a invité les FAC et la Gendarmerie nationale à continuer à promouvoir les capacités opérationnelles. «Conformément à la loi d’orientation et de programmation de la modernisation de la Force publique, nos armées doivent accomplir les missions avec une capacité opérationnelle adéquate. Celle-ci s’acquiert par une préparation qui implique l’organisation, l’entrainement, l’instruction et la formation… ». En ce qui concerne la Gendarmerie nationale, a-t-il précisé, le maillage du territoire par la mise en place des unités se poursuit, ainsi que les travaux de révision du cadre organique et administratif du ministère de la Défense nationale. De même, le renforcement de la discipline va désormais s’appuyer sur un nouvel outil de régulation, à savoir le décret portant composition et fonctionnement des conseils de discipline au sein des FAC et de la GN. «L’organisation touche aussi le volet social, notamment des actions menées en faveur du personnel et de leurs familles, pour perpétuer l’esprit fraternel d’armes», a-t-il dit. Tout en affirmant que le lien armée-nation traduit les possibilités qu’offre l’outil de défense au service de la sécurité nationale, la paix et le développement socio-économique. S’agissant de la sécurité collective, le ministre Mondjo a indiqué que le Congo poursuivait sa mission en République Centrafricaine à travers l’Unité de police constituée sous mandat de la MINUSCA. Cette expérience internationale de missions de paix acquise, mérite d’être capitalisée… «Dans ce même élan, à la faveur des entraînements navals internationaux, tels qu’Obangame express, Africa NEMO, notre Marine nationale et les administrations ayant des activités en mer se sont appropriées le principe de coopération opérationnelle sur l’action de l’Etat en mer», a-t-il déclaré.Le Cambasket, championnat militaire africain de basket a donné un éclat nouveau aux célébrations. Il a connu un franc succès, comme l’a relevé le ministre Mondjo dans son message. La célébration liturgique œcuménique à la Cathédrale Sacré-Cœur et le dépôt le 21 juin, Journée du souvenir, des gerbes de fleurs à la stèle aux morts de la Force publique par les ministres Mondjo (Défense), Mboulou (Intérieur), Moyongo (Culture) et le maire de Brazzaville Christian-Roger Okemba ont figuré parmi les autres événements retenus.Alain-PatrickMASSAMBA

Retrouvez toute l'actualité de Blot :
Tous les départements